Au Mondo Bizzaro - Rennes (35)
Le 24 septembre 2004
avec Brigitte Bop et Les Jardiniers

Ato :

Quel public de bourrins !

Demeko qui gérait les entrées a pas du chômer avec les 30 punks et leurs 40 chiens restés dehors une fois le concert complet. J'ai pas vraiment écouté les Jardiniers donc j'en dirais rien, par contre les B.B et les V.S ont presque eu du mérite de réussir à jouer devant un tel ramassis de dégénérés. J'ai passé une bonne partie du concert à relever des créteux-pogoteurs-imbibés qui éprouvaient certaines difficultés à conserver une position verticale... Et j'en ai gardé quelques traces sur mon petit corps meutri ! C'était chaud sale et humide, c'était bon !

Demeko :

12 ou 13 bastons, koups de kouteau, morsures de chiens, linchages en rêgle, tabassages au sol, j'en passe et des meilleures!!!
Le p'tit Demeko tout seul pour "essayer" de gérer ça, j'vous fais pas un dessin, vous aurez kompris!!!
Konnards de punks à chiens!!!
Y avait même un ou deux zikos dans la baston générale à la fin sur la rue devant le bistrot, kel niveau!!!
Donk pompiers pour les pertes de konnaissances, les fliks ki restaient à 50m parce k'ils avaient trop peur tellement ça lattait grave, arrivée de la kavallerie avek la BAC. Un mek est venu m'aider pour éparpiller tout ce p'tit monde, on n'était pas trop de 2!!! Ca n'a pas empêché les fliks de nous gazer kand on en était preske venu à bout, les enkulés!!!

Mais rassurez-vous les gars les filles, juste un poignet ki grince un peu, une éraflure sur le bras droit et une cheville douloureuse sur un balayage un peu trop appuyé (c'est chiant les klous sur les pompes!) pour votre Demeko préféré!...

C'en est preske fini des koncerts pour punks à chiens au Mondo, si le bar ne ferme pas définitivement après cet "incident"..

Bozo :

par ou commencer le compte rendu de cette soirée magique?il n'y a absolument rien a dire sur le mondo et son equipe qui nous ont pris en charge totalement et agreablement, tant mieux, sarah et moi etant plus que malade, mais un concert en bretagne, ça ne se refuse pas, donc apres force medicaments, totalement drogué donc (j'affirme d'ailleurs qu'antibiotiques et litres de biere font tres mauvais ménage dans un meme estomac, malgré l'argumentation peu credible d'un autre memebre des vs dont je tairai le nom, n'est ce pas mon petit lapin creteux), mais tout de meme motivé.bon les jardiniers ont fait leur set, j'avoue n'avoir pas regardé, pas envie, je viens pour la gloire, pas pour faire des rencontres enrichissantes, brigitte bop ont fait du bon brigitte bop, leur arrivent ils d'en faire du mauvais?ils n'ont d'ailleurs pas voulu nous faire gouter a la remede sous forme de poudre de bolivie qui leur permet parait il d'assurer en toutes circonstances, enfin voila.Arrivent les VS, et la, heu...entre les meilleurs amis de l'homme accompagnés de leurs chiens qui nous tombent dessus pendant le set, ce type au facies deplaisant qui me vole mon retour pendant le concert et finalement le reste du public que nous n'avons pas remarqué, caché par la plebe qui constitue l'aristocracie punk rennaise, un concert peu agreable, avec une temperature juste un peu au dessus du sona de base, et bien ce fut peu agreable donc.mais la soirée ne faisait que commencer, apres le concert, retour au loges impossible, trop de monde dedans, qui etaient tout ces gens a la mine inquietante?apres quelques bastons dehors pour des raisons comprehensible(t'as marché sur ma crete, ou encore "tas qu'une jambe, tu vas le payer...")nous nous eclipserons donc vers la civilisation, manquant le bouquet final constitué par la bac et leurs amis.as t'on le public que l'on merite?si oui, il n'est peut etre pas obligatoire de continuer a faire les zouaves devant un tel par terre et a tenter d'ecrire des chansons, la fonction d'amuseur publique pour fascistes alcooliques en phase terminale n'etant pas la quete vers la sagesse a laquelle j'aspirais en premier lieu.mais comme nous n'avons, je l'espere, rien a voir avec cette troupe affligeante qui n'a pas compris grand chose a quoi que ce soit et bien...nous entrons dans une situation paradoxale, nous attirons les punks a chiens, allechés par les textes les plus trancendants, mais nous n'avons rien a voir avec ces gens la...donc une bonne et sale soirée, un bon et un mauvais concert, esperons que la salle n'aura pas trop de problemes.

Seb :

Très bien résumé Bozo.

Mais précisons quand même que le public qui vient nous voir n'est constitué qu'en très faible minorité de la troupe de dégénérés que tu as très bien décrite.
Sur la soirée il y a eu environ 250 personnes, les derniers arrivants n'ont d'ailleurs pas pu rentrer, mais les fouteurs de merde ne représente qu'une quinzaine de personnes. Il y avait donc quand même plus de 200 personnes venus au concert dans un bon état d'éprit, pour faire la fête et écouter de la zic.

D'ailleurs je ne pense pas que les types qui viennent au concert pour s'engueler avec tout le monde, vomir partout et se foutre des coups, soient apte à juger de la qualité d'un concert tant au niveau musical qu'au niveau des messages que les groupes veulent faire passer. Si c'était le cas ils ne se pointeraient pas aux concerts des Vieilles Salopes puisque notre dégout envers ces attitudes béstiales est largement abordé dans nos textes.

La soirée a quand même été très sympa dans l'ensemble on s'est fini sur la rue de la soif avec Stéphane qui nous a très chaleuresement accueillit chez lui et guidé à travers les rues de Rennes le lendemain. Merci à lui, à Thierry et à tous ceux qui ont organisé le concert, bonne chance pour la suite des événements.

La suite des chroniques sur le forum...