Festival Aucard de Tours
Resto Rock de Mouzay (37)
Le 15 mai 2004

Le Resto Rock
La salle de concert vide

Après avoir parcouru 300 kilomètres et traversé les 30 derniers kilomètres de champs qui nous séparaient de Tours, on se retrouve au milieu de nul part et ce nul part c'est Mouzay.
Bon au début on est pas très rassuré en arrivant devant le resto rock, puis après que Tonio le priprio nous ai accueillit et nous ai montré où étaient les bières on se sent déjà un peu mieux.

Le salaud d'Alex qui veut piquer le tapis du chien
Alex et Sarah se prépare
Un epetite bouffe avec les Tchèques

On installe le matos, quelques problèmes avec l'ampli gratt (j'avais oublié le multi effet) puis on balance, d'abord sans les voix puis au bout de quelques temps la sono arrive, on termine la balance, le son est pas trop crado.

On monte à l'étage se taper une bonne petite bouffe que la femme de Tonio nous avait concocté, c'est certainment le meilleurs repas que j'ai fait en concert avec Les Vieilles Salopes, on s'enquille quelques bières, on fait la playlist.

Tout ça en compagnie de deux groupes de grind core tchèque de dernière minute qui sont en tournée en france et sont venu jouer ce soir, mais cela ne change rien à ce qui était prévu on peut jouer le temps qu'on voudra.

Le public est au rendez-vous ce soir encore, Tonio a jamais vu le bar aussi plein d'après ce que j'ai compris, il n'y aura d'ailleurs pas assez de bière au bar pour éponger la soif de tous les spectateurs présents ce soir.

On joue donc un premier set de 35 minutes puis le temps d'une bière et on repart pour un deuxième set équivalent.

Ca bouge bien, beaucoup même, comme il n'y a pas de scène et les micros ont tendances à se retrouver par terre, un peu trop souvent malgré la vigillance du public. Le bar dégueule de monde, les spectateurs du fond ne voient pas bien le concert, mais profitent bien du son qui, parait-il, était bon même au fond de la salle, mais tout le monde ne peut pas rentrer dans la salle une partie du public sera donc contraint de rester dans la pièce d'à côté ou bien dehors.

Il fait très chaud, pas autant qu'à la CNT mais on sue quand même beaucoup, les morceaux s'enchainent très vite, pas trop de fausse note, on est assez satisfait de notre préstation.

Submission !
Une fois le deuxième set terminer, on range la set pour les groupes tchèques, on remonte pour aller se poser en se buvant quelques bières.
Les deux groupes joueront chacun 30 minutes environ, c'est un peu trop bourrin pour moi, mais on est quand même tous bien impressionnés par la voix du chanteur du deuxième groupe, ça me rappelle la primaire quand je faisais l'alphabet en rotant.

Le concert se termine, la salle se vide, je rejoins les autres à l'étage qui refaisaient l'intégrale des Vieilles Salopes en version variété à la guitare accoustique.

Stéphane, qu'on remercie de nous avoir invité ce soir là, remonte avec Tonio et sa femme on finit la soirée autour d'un excellent punch maison, puis on va se coucher à même le sol, pas très agréable mais là pompe pour les matelas n'était pas là.

Tonio, sa femme & stéphane

Couchés vers 4h30, il nous faudra pourtant nous reveiller dès 8h00 pour ranger le matos et ainsi laisser la place libre, au repas de communion qui s'est dérouler le lendemain midi du concert.

Voilà une programmation bien variées, Les Vieilles Salopes le soir et les catho le lendemain midi, j'éspère qu'ils ont oublié d'enlever les affiches pour le concert.

En tous cas, c'était vraiment très sympa, très bonne accueil, très bonne soirée.